2022 : du nouveau pour les opticiens et les audioprothésistes

Ce début d’année 2022 est marqué par 2 mesures visant spécifiquement les opticiens et les audioprothésistes. Au menu : visite dans les EHPAD et contenu des devis.

Opticien : prolongation d’une expérimentation

Une expérimentation est actuellement menée par l’Agence régionale de santé (ARS) qui vise à autoriser les opticiens-lunetiers à se rendre dans les EHPAD pour réaliser un examen de la réfraction de l’œil.

Initialement fixée au 31 décembre 2022, l’expérimentation prendra finalement fin le 31 décembre 2024.

Opticien et audioprothésiste : un devis (enfin) fixé

Pour rappel, la loi oblige les opticiens et les audioprothésistes à fournir un devis à leurs clients. Afin de renforcer leur obligation d’information, le gouvernement a mis en place, en 2017, de nouveaux modèles-types de devis, beaucoup plus détaillés. Ces nouveaux devis devaient initialement être fournis par les opticiens et les audioprothésistes à compter du 1er janvier 2018.

Toutefois, cette obligation avait été reportée d’1 an pour des raisons d’ordre technique : les systèmes informatiques permettant de générer automatiquement les devis n’étaient pas compatibles avec les nouveaux modèles établis, en raison de leur niveau de détails beaucoup plus important.

L’entrée en vigueur des nouveaux devis a finalement été fixée au 1er janvier 2020, suite au lancement de la réforme « 100 % santé » qui prévoit la prise en charge intégrale des soins d’optique et des soins auditifs.

La durée de validité de ces nouveaux modèles-types de devis avait été fixée à 1 an, afin de procéder à d’éventuels ajustements à l’issue de la 1ère année d’application.

Cette validité d’1 an avait été reconduite pour l’année 2021.

Finalement, depuis le 1er janvier 2022, en l’absence d’élément justifiant sa modification, le contenu des nouveaux modèles-types est définitivement validé.

Source © Copyright WebLex